Livraison sous 5 à 10 jours ouvrés, voir nos conditions de livraison
logo de mistral production maquette de bateau 06 23 43 01 18 | Email |

Cliquer sur la loupe pour un affichage plein écran

18ème – LE ROYAL LOUIS (94 cm – 1/99 ème)

889.00

En stock

 

Cette maquette du Royal Louis reproduit le quatrième exemplaire d’une série de 6 vaisseaux de premier rang de la Marine Royale française. Les passionnés de galions apprécieront la richesse décorative et la puissance de feu du prestigieux navire. Avec ses 3000 tonneaux, ses 116 canons en bronze et son équipage de 1100 hommes, le Royal Louis a été sous le règne de Louis XV le plus imposant des vaisseaux de la flotte française.
La maquette en bois est entièrement construite et peinte à la main. Elle est protégée par un vernis brillant.
 

Echelle : 1/99 ème
Longueur hors tout : 94 cm
Longueur coque : 80 cm
Largeur hors tout : 33 cm
Hauteur hors tout : 75 cm

Dimensions de l’emballage + palette : H = 94 cm x L = 113 cm x l = 40 cm
Poids total avec emballage + palette : 19 kg
 

Conditionnement et mode de livraison :

La maquette est parfaitement protégée par un cadre en bois à l’intérieur d’un emballage en carton. Elle est livrée sur palette filmée.
 

L’histoire du Royal Louis

La tradition de l’ancien régime veut que le plus beau, le plus grand et le plus puissant des vaisseaux de la flotte française s’appelle « Royal Louis ».

Ce vaisseau, mis en chantier à Brest en juin 1758 par Jacques-Luc Coulomb, est en service de 1762 à 1772. Il est l’un des rares 3 ponts construits sous le règne de Louis XV qui cependant ne participera à aucune opération militaire.

Le Royal Louis peut embarquer 1100 hommes. Il se caractérise par une masse imposante (déplacement de 3000 t), une artillerie puissante de 116 canons et une capacité considérable de transport : 35 tonnes de poudre, plusieurs dizaines de tonnes de boulets en plus des vivres pour plusieurs mois. Il est très richement décoré, et les sculptures de la poupe et de la proue, œuvres de l’illustre sculpteur Caffieri, sont particulièrement remarquables.

Mis en service en juillet 1762, il n’appareille que pour une campagne d’essais de quelques mois pour ravitailler les îles du Vent et de Saint Domingue. Puis, comme ces prédécesseurs, il reste à quai en raison de la mauvaise santé des finances royales et est démantelé en 1772. Une partie de sa mâture équipera le vaisseau « La Bretagne ».

5 étoiles
100%
4 étoiles
0%
3 étoiles
0%
2 étoiles
0%
1 étoile
0%
Powered by Customer Reviews plugin
  1. Christian J.

    Avis vérifiéAvis vérifié - voir l’originalLien externe


    Nouvel avis :


    Maquette conforme au descriptif et aux photos du site

cssxhtml